Séminaire sur les jeux de rôle : témoignage

articleNatalieMes deux objectifs souhaités avant le séminaire ont été atteints à la fin des deux journées : d’une part une approche large, pour connaître l’intérêt d’utiliser les jeux de rôle dans l’organisation de cours ou d’animations en Espéranto. D’autre part, mon second objectif était plus spécialisé : apprécier le lien possible entre les jeux de rôle et les niveaux de l’échelle du système KER, CECR (cadre européen commun de référence, A1 à C1).

Avant le séminaire, j’avais déjà participé à la préparation de cours ou d’animations dans le cadre de notre association ariégeoise, mais pas encore présenté moi-même une intervention auprès d’apprenants..Pourtant, pendant le séminaire, il fallut passer à l’action…ho bonne surprise…! Le jeu de rôle que j’avais conçu au cours du séminaire a fonctionné comme je l’avais espéré. Le matin, je n’avais aucune certitude que mon projet « didactique » fonctionnerait, quelques heures plus tard j’ai confirmé que le séminaire m’avait mis « le pied à l’étrier » avec de bons résultats. Les huit autres participants ont aussi montré successivement leurs idées et jeux de rôles. Il s’agit donc d’une partie pratique très réussie.

Un autre plan abordé fut la partie théorique, la documentation et le questionnement des huit participants, presque tous déjà en situation d’enseignement de l’Espéranto. J’ai découvert une riche bibliographie issue de l’univers de l’Espéranto et de celui de Français langue étrangère (FLE). Christophe Chazarein et Marion Quenut m’avaient déjà auparavant conseillé l’un des ouvrages disponible en librairie (Janine Courtillon), le parcourir avant la formation m’a bien intéressé ; je continue de l’étudier avec encore plus de motivations depuis la fin du séminaire (ainsi que d’autres documents présentés). Il s’agit donc d’une partie théorique très réussie.

Enfin, au moment où j’écris ce bref témoignage, je viens de participer avec deux autres membres de l’association à une semaine de présentation de l’Espéranto au collège Victor Hugo de Lavelanet. Même si le jeu de rôle n’était pas au centre de cette semaine des Langues et d’une journée Erasmus (avec des collégiens et professeurs Espagnols et Italiens), le fait d’avoir participé récemment au séminaire Rolludoj m’a permis d’avoir une meilleure connaissance de ces échanges au sujet de l’apprentissage des langues en général. Donc l’ensemble du séminaire fut un vrai enrichissement tout au long des deux journées, et en plus dans une ambiance sérieuse et drôle.

Nathalie Ballaguy

Laissez un commentaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

9 + 1 =